prise de décision nationale

Les pratiques du tatouage avec effraction cutanée et du perçage sont de plus en plus répandues.

C’est pourquoi, dans un objectif de prévention des risques allergiques et infectieux, il est apparu nécessaire de réglementer les conditions d’hygiène et de salubrité dans lesquelles elles doivent se dérouler. C’est l’objet du décret n°2008-149 du 19 février 2008 qui est le premier texte national en la matière.

Des arrêtés d’application ont été pris entre décembre 2008 et mars 2009.

 

 

Haut de page